Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2017

Belkacem MESSAOUDI, un poète de Tassaft

 

Belkacem MESSAOUDI dit Dda Belkacem est né le 05 octobre 1942 au village de Tassaft Ouguémoun. Après les études primaires au village et secondaires à Alger où il fréquente pendant une année l’école des beaux arts, il entre en qualité de journaliste à la radio, chaîne II.

Il est le premier journaliste a avoir invité à la radio (Chaine II) Mouloud Mammeri et Matoub Lounes.

Messaoudi Bélkacem a fait ses débuts à la radio dans les années 1960. En 1959, à l'âge de 17 ans, il poursuit à Alger ses études secondaires et des études à l'école des beaux-arts. Il fréquente l'émission des amateurs de Cheikh Noureddine à la radio chaine kabyle et c'est ainsi que s'ouvre devant lui la porte de la radio. Avec le temps, et animé par l'amour et la passion de l'art et de la radio, il finit par être admis en qualité de journaliste (après examen réussi) aux côtés des grandes figures de l'époque tels que Hocine Ouarab,et Larbi Bessai. Cela, avant de rejoindre l'Oranie où il occupa de 1965 à 1966 le poste de responsable de l'agence A.N.E.P d'Oran.

En 1967, il reprend du service à la radio chaîne kabyle (avec un bref passage à la chaîne 3). En plus de la préparation et la présentation du journal parlé, il a également présenté des émissions et des débats politiques. Entre-autres :

  • "La voix du disque 1968",
  • "Chanteurs amateurs 1969",
  • "Touksa alkhiq 1988",
  • "Emission des émigrés" en collaboration avec Abdelkader dans les années 1980,
  • "Club de la presse 1990",
  • "Chronique du jour 1998-2004"
  • et animation d'émissions sportives

Messaoudi Belkacem est journaliste mais également poète et auteur-compositeur affilié à l'ONDA depuis 1976. Il compose son premier poème à l’âge de 16 ans. Son œuvre poétique comprend plus de 500 pièces dont certaines sont chantées par Mouloud HABIB et Boualem CHAKER entre autres. Il a diffusé des poèmes dans des émissions à la radio et dans d'autres occasions. 

"

TAHBULT

Tahbult nni bw-3rum
Tinna ken teggwa yemma
Yemm3ed fell as lqum
Ihewsasen t id ay athma
Lukan di gehdeq xersum
Ula y3er yerna rregma

Ikecm I y id 3er w xxam
Yufa-d tahbult tehma
Ur ifhim ur issefham
Yerna i3il d nneqma
Ičča ahric iw s ttmam
Bla ccert bla ssuma

Akka id lqum yerkan
Fell i itεeggid isnuffus
Issekr i y i s gw-mkan
Ikkes i yi tij3welt s gw-fus
Iccadd ifassen iw wqaan
Azelmad akw d uyeffus

Yeqqim yerbeh yufa t
Tisegsa id yessa usu s
Yehrem fell I tafat
Itett dgi am ssus
Aseksut d yufa yerba t
S zzur ig-čča seksu s

LA GALETTE

Cette fameuse galette-là
Celle que ma mère a pétri
Des sauvages sont venus mes frères
Et l’ont emportée de force
Si du moins ils étaient polis
Ils n’y ajouteraient pas d’insultes.

L’intrus est entré chez moi
Et a trouvé chaude ma galette
Il ne comprend ni n’explique
Utilisant la seule violence
Il a mangé ma part entière
Sans autre forme de procès

Ainsi est le malpropre
Qui m’invective en criant
Il me fait lever de ma place
Et me prend la cuillère de la main
Et il me ligote mes mains ensemble
La gauche et la droite liées.

Il s’assied et se restaure
Se ménageant sa literie
Alors qu’il m’enlève la lumière
Il me ronge comme un ver
Il posa le couscoussier sur ses genoux
Et de force il en mangea le couscous.

___________________________________________________________________________

Source: 1.Youssef NACIB, Anthologie de la poésie kabyle, Editions Andalouses, Alger, 1993.

             2. Berbère TV

Écrire un commentaire